Retour accueil - Logo Lo Blog de La Félixe

Observés depuis les Landes, les potins des communicants, photographes, graphistes, webmasters, marketeurs, arrosés d'écologie, saupoudrés de partage, de solidarité et d'éthique sociale.

Quand on ne sait plus à quel label se vouer.

Publiée le 27-01-2017      

Source/Infos : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-24-janvier-2017_2023203.html

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo Partager sur Twitter

Dépitée, dégoutée, désorientée, voilà dans quel état-gère. Comme plus de 3 millions de français, j'ai regardé Cash Investigation 'razzia sur le bois '. Le bois dans les Landes, ça nous connait. Et le bois pour faire du papier encore plus. Et le papier c'est un de mes outils de travail.

Passons la partie qui dénonce les crimes de la filière IKEA et du géant papetier asiatique APP. C'est à pleurer, mais pour l'heure, je préfère vous parler d'un sujet davantage raccord avec ce blog : les labels.

L'équipe d'Élise Lucet a testé le label PEFC. Vous savez, les 2 petits arbres verts qu'on voit partout, sur un tas de produits divers et variés, et que mettent en avant les imprimeurs pour leurs papiers. Il nous sert bien, à nous, communicants, graphistes, marketeurs, pour rassurer le client qui hésite à imprimer des flyers pour préserver les arbres. Les papiers labellisés PEFC sont censés provenir de forêts gérées durablement : on coupe, on plante, on re-coupe, on re-plante, etc... Et on ne coupe pas n'importe comment.

Et bien, il s'avère que PEFC, c'est un label en bois dont on fait les pipeaux. Une grosse enfumade. Je vous laisse visionner l'émission en replay pour les détails, car en plus, c'est drôle.


image

Évidement, le lendemain, Monsieur PEFC France a cru bon d'exercer son droit de réponse (https://www.youtube.com/watch?v=qJBdMageUxg). Tout choqué il est M. Marchesi. Pour se défendre, il dit que la bande à Cash c'est rien que des gros tricheurs et qu'ils zavaient pas le droit, na. Ils ont fait des faux dossiers et c'est mal, parce que le PEFC est basé sur la confiance. Il suffit de dire qu'on est un bon propriétaire forestier, et on a le label d'office. On est contrôlé après … ou pas.
Mais vous enfoncez le clou (dans le bois, hahaha !) M. Marchesi ! On découvre la réalité du label. Il semblerait qu'un propriétaire a 3 ans pour se mettre en règle avec le cahier des charges .,. ou pas !
Je vous résume le process tel que je l'ai compris. Disons que je suis un propriétaire forestier peu scrupuleux et avide de gain (heureusement, ça n'existe pas ?). Je remplis un dossier dans lequel je peux mettre ce que je veux comme info, puisque ce n'est pas contrôlé. Je l'envoie à PEFC et je reçois en retour un joli label que je peux mettre sur mes documents pour vendre mon bois plus cher, ou même le vendre tout court, puisqu'il est écolo. Pendant 3 ans je fais ce que je veux sur mes parcelles, et je ne vais pas me gêner pour tout couper (j'ai besoin de cash pour acheter une villa en Tunisie à ma femme). Et même après. Si je suis membre d'une coopérative, c'est elle qui me contrôle. Bof, ce sont des potes. Sinon (le cas de 33 000 propriétaires, quand même), j'ai 25% de probabilité d'être contrôlé par le PEFC. Allez, je suis joueur, je le tente.

Je suggère des permis de conduire PEFC, des permis de construire PEFC, des demandes d'allocations PEFC ...
M. Marchesi a beau jouer la vierge effarouchée, le pire c'est que Cash n'a pas eu à gratter beaucoup. Trente secondes de recherche sur le net m'a remonté des articles et reportages de 2010 qui dénonçaient déjà la fumisterie.
www.notre-planete.info/actualites/actu_2440_PEFC_imposture.php
telemillevaches.net/videos/pefc-le-label-qui-cache-la-foret/

Finissons sur une bonne nouvelle. L'autre label, le FSC, semblerait, lui, plus sérieux. Un audit à l'inscription est systématique, puis un audit annuel. Quand même, à employer au conditionnel.






Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible.
Je m'inscris à la newsletter

5 - 1 =