Retour accueil - Logo Lo Blog de La Félixe

Observés depuis les Landes, les potins des communicants, photographes, graphistes, webmasters, marketeurs, arrosés d'écologie, saupoudrés de partage, de solidarité et d'éthique sociale.

La petite souris est triste.

Publiée le 08-12-2016      

Source/Infos : http://www.fluideglacial.com/auteurs/Gotlib/couv/

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo Partager sur Twitter

La coccinelle aussi. Leur papa est mort. Dimanche dernier, le 4 décembre 2016, Gotlib nous a quitté. Vous n'avez pas pu passer à côté de l'info. Certes coincée entre la Syrie et les François, elle n'en a pas moins été générale.
Hommages piochés sur le Web : révolutionnaire de la BD, génie comique, humoriste fascinant, humaniste, artiste majeur, dessinateur virtuose. Oui, dessinateur virtuose.


image

Comme beaucoup de ma génération j'ai été une ado Fluide Glacial. Mine de rien, on apprenait pas mal de choses utiles sur la vie dans ses pages. La lecture de Fluide emmenait forcément ensuite à la découverte de Gotlib et de ses Rubriques à Brac, de l'Echo des Savanes.
Est-ce la virtuosité de sa plume qui imprimait de façon indélébile ses dessins dans nos mémoires ? Une planche m'avait marqué : les différentes expressions d'un visage. Comment pouvait-on être assez doué pour, en quelques traits gras, montrer les nuances des sentiments humains ? A tel point que je m'en suis servi comme photographe, pendant des séances de portrait, pour guider les modèles.


image

Gotlib, c'est aussi un témoin et acteur majeur d'une époque où on pouvait se moquer des religions et montrer des Pervers Pépère aux petites filles. Jupiter, Allah, Jésus et Boudha vont sûrement faire la teuf au God's Club pour fêter son arrivée. Mais à nous, c'est sûr, il va nous manquer.




Commentaires (2)

Par Francisco de Burdeos, le 09/12/2016 à 08:27

Merci pour cet hommage à Gotlib que j'ai découvert dans les années 60 et dont je lisais en premier "La rubrique à brac" dans l'excellente revue de BD "Pilote" (matin, quel journal) à laquelle j'étais abonné. La petite coccinelle est triste, Gai Luron aussi.

Par Nicole LF, le 09/12/2016 à 08:58

Merci Francisco. Comme pour tout, cela réconforte un peu de savoir qu'on n'est pas seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible.
Je m'inscris à la newsletter

6 + 8 =